10 juin. D’aujourd’hui, j’oublierai certainement demain que

Il a fait chaud. Cette chaleur moite qui leste mes mollets de tonnes d’acier, scier du bois, bois de lit. J’ai pris le frais tôt, trop tôt, endormissement impossible à nouveau, les peintres singuliers pour compagnie dans mon salon. Cette petite toux de nuit qui me suit depuis quelques jours, disparaissant la journée, m’ennuyant une fois couchée seulement. Puis il y a le frais la clim alors qu’on a roulé plus que nécessaire finalement, l’ordre du jour de l’AG de copropriété récupéré ce matin et roulé sous un siège de la voiture. Tout cela va sans doute finir sous un grand jet d’eau froide.

 

Publicités

Turn to jabber !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s